International

Sénégal: L’ancien ministre des AE Cheikh Tidiane Gadio va briguer le mandat présidentiel

Le député à l’Assemblée nationale sénégalaise, Cheikh Tidiane Gadio, membre du groupe Benno Bokk Yaakaar (BBY, unis pour l’Espoir, au pouvoir), et ancien ministre des Affaires étrangères, a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle prévue le 25 février 2024 au Sénégal.

‘C’est avec une très grande humilité que je m’adresse de façon solennelle à vous […] pour vous faire part de ma décision de déclarer ma candidature à l’élection présidentielle’’, a déclaré Gadio sur la télévision privée 7TV.

‘’En dépit de l’avalanche sans précédent de candidatures, celle de Dr Cheikh Tidiane Gadio […] est une exigence absolue’’, a dit l’ancien ministre des Affaires étrangères (avril 2000 -octobre 2009) et candidat à l’élection présidentielle de 2012.

‘’Plusieurs compatriotes […] m’ont sommé de me lever et de faire pour le Sénégal, ma patrie, ce que j’avais fait pour la Côte d’Ivoire’’, a-t-il déclaré en rappelant ses succès diplomatiques – à la tête du ministère des Affaires étrangères – au début des années 2000.

Des Sénégalais ‘’exigent’’ de lui qu’il présente sa candidature à l’élection présidentielle de 2024, afin de ‘’mettre une telle expérience au service de la paix [et] de la stabilité […] de notre pays, le Sénégal’’, a révélé Cheikh Tidiane Gadio.

M. Gadio, âgé de 67 ans, dirige le mouvement politique ‘’Luy Jot Jotna’’ et l’Institut panafricain de stratégies, dédié aux questions de paix, de sécurité et de gouvernance.

Candidat sans succès à l’élection présidentielle de 2012, il a ensuite rejoint la coalition au pouvoir, qui l’a fait élire député en 2017 et en 2022.

‘’Seul l’accès à la station présidentielle me permettrait d’avoir les coudées franches pour reconstruire le tissu national sénégalais abîmé à bien des endroits’’, a dit l’ancien ministre. ‘’Notre pays doit reconquérir son statut de modèle d’un État de droit, d’une démocratie, d’une terre des libertés politiques, publiques et civiles, d’une terre de paix et de concorde.’’, a-t-il souligné.

Cheikh Tidiane Gadio a promis une ‘’révolution agricole’’ aux Sénégalais. ‘’Le salut du continent passe par l’agriculture’’, a-t-il affirmé. Thierno Alassane Sall, député élu de l’opposition, a également fait part de sa volonté de briguer le mandat présidentiel.

M. Sall, ingénieur en télécommunications et ancien ministre de l’Énergie, estime que ‘’le temps est venu pour le Sénégal de réaffirmer sa grandeur’’.

’Les services publics, tels que les hôpitaux et les écoles, sont déficients […] Les paysans restent emprisonnés dans la misère, tandis que les travailleurs peinent à subvenir aux besoins des familles’’, a dit l’ancien directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP). A rappeler que le chef de l’Etat, Macky Sall, qui avait renoncé à briguer un 3eme mandat, a choisi récemment l’actuel Premier ministre, Amadou Ba, comme candidat de la coalition BBY à la Présidentielle de février 2024.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − huit =

Bouton retour en haut de la page