International

L’ONU appelle à faire de 2024 un tournant pour l’éducation

La vice-secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed, a appelé, jeudi, à faire de 2024 un tournant pour l’éducation dans le monde.

« Alors que l’éducation est en crise dans le monde entier et laisse de côté de nombreux enfants, il faut s’engager à les ramener dans le giron”, a souligné la responsable onusienne qui s’exprimait lors d’un événement de l’Union européenne sur l’éducation.

Citée par le service de presse de l’ONU, elle a fait savoir que l’année à venir verra une série de réunions qui s’appuieront sur le Sommet sur la transformation de l’éducation des Nations Unies, organisé en 2022 à New York en réponse à une crise mondiale de l’éducation, après que plus de 90% des enfants dans le monde ont vu leur éducation interrompue par la pandémie de Covid-19.

Les 22 et 23 septembre 2024, des dirigeants mondiaux se réuniront pour forger un nouveau consensus international afin de créer un meilleur présent et préserver l’avenir dans le cadre du Sommet de l’avenir de l’ONU, a-t-elle dit.

La vice-secrétaire générale de l’ONU a dit s’attendre à deux résultats spécifiques en matière d’éducation: “Premièrement, nous avons besoin d’une reconnaissance claire de la part des dirigeants du monde entier du besoin urgent de transformer et d’investir dans l’éducation en tant qu’impératif mondial. Deuxièmement, nous avons besoin d’avancées majeures sur des questions cruciales pour l’éducation, notamment la réforme de l’architecture financière internationale, le renforcement de la coopération numérique et un nouvel agenda pour la paix”.

Sans mesures supplémentaires, on estime que 84 millions d’enfants et de jeunes ne seront pas scolarisés d’ici 2030 et qu’environ 300 millions d’élèves ne disposeront pas des compétences élémentaires en calcul, en lecture et en écriture nécessaires pour réussir dans la vie, a-t-elle ajouté.

Elle a souligné que “l’éducation est un droit humain fondamental. Investir dans l’éducation est le plus grand investissement que nous puissions faire dans notre avenir commun, dans la paix et le développement durable, et en particulier dans l’égalité des sexes”.

La réunion de l’UE tenue à Bruxelles s’est concentrée sur le rôle de l’Union dans la transformation de l’éducation mondiale et dans la réduction des déficits de compétences.

L’UE a consacré au moins 10% (plus de 6 milliards d’euros) de son budget de partenariats internationaux à l’éducation. Elle a également indiqué qu’elle donnerait la priorité à l’éducation et à la recherche dans le cadre de sa stratégie “Global Gateway”, la stratégie européenne visant à investir dans des projets d’infrastructure à l’échelle mondiale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 3 =

Bouton retour en haut de la page