Sport

Liga : Trois matches à huis clos partiel pour Getafe après des insultes racistes

Le club espagnol de Getafe a écopé de trois matches à huis clos partiel à domicile en plus d’une amende de 27.000 euros, en raison des insultes racistes et xénophobes ayant visé le joueur argentin de Séville Marcos Acuña le weekend dernier.

La Fédération royale espagnole de football (RFEF) a annoncé la fermeture de la tribune centrale du stade de Getafe pour trois matches, ce mercredi, à la suite d’incidents survenus samedi face au Séville FC, indique l’instance disciplinaire de la Fédération.

La RFEF impose au club catalan d’afficher dans la zone fermée du stade « un message de condamnation des actes et des comportements violents, racistes, xénophobes et intolérants dans le football, et un message de soutien au jeu propre », a précisé l’instance dans sa sanction.

Samedi dernier, l’arbitre du match entre Getafe et le Séville FC avait dû interrompre brièvement la rencontre après que des insultes avaient visé le joueur argentin. L’entraîneur de Séville a, de son côté, déclaré avoir été traité de « gitan » par certains supporters et s’est dit fier de ses origines.

Un peu plus tard dans la journée, un club espagnol de 3e division a refusé de poursuivre un match après une altercation entre son gardien de but et un supporter accusé de lui avoir lancé des insultes racistes.

Ces incidents étaient survenus quelques jours seulement après un match amical entre la Roja et le Brésil, organisé pour lutter contre le racisme en réponse aux insultes subies à de nombreuses reprises par l’attaquant brésilien du Real Madrid Vinicius Junior.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page