Art & Culture

Le Centre Cinématographique Marocain souffle sa 80ème bougie

En janvier 2024, le Centre Cinématographique Marocain (CCM) célèbre ses 80ans d’existence, ce qui en fait l’une des plus anciennes institutions publiques chargées de l’organisation et de la promotion du cinéma dans le monde.

Dans une interview accordée à SNRTnews, le directeur par intérim du Centre, Abdelaziz Bouzdaini explique que le rôle de cette institution est d’organiser et soutenir les secteurs cinématographiques, promouvoir le cinéma marocain à l’échelle internationale ainsi que d’attirer des investissements.

Il est à noter que le Centre Cinématographique Marocain a été créé par le Dahir publié le 8 janvier 1944. Le CCM est une institution publique sous la tutelle du ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, dotée de la personnalité juridique et de l’autonomie financière.

Le directeur par intérim du Centre Cinématographique Marocain, Abdelaziz Bouzdaini a déclaré que le Centre a suivi l’évolution des secteurs cinématographiques marocains au cours des 80 dernières années, en fonction des circonstances et des besoins spécifiques de chaque étape, soulignant que le cinéma marocain est sur la voie d’acquérir une meilleure place à l’échelle mondiale, grâce à sa présence dans les grands festivals.

Bouzdaini a expliqué à SNRTnews que le Centre suit cette évolution en améliorant le cadre juridique, à travers trois lois fondamentales, notamment l’industrie cinématographique, la réorganisation du CCM pour être en mesure de suivre les évolutions et la cinémathèque.

Parallèlement à l’aspect juridique, le même interlocuteur a mentionné la révision de tous les cahiers de charges liés au soutien, à savoir: le soutien à la création et la numérisation des salles de cinéma, la production nationale, la production étrangère et aux festivals de cinéma.

Il a ajouté que la valeur de la contribution du Centre au soutien de la production de films a été révisée pour devenir 30% sans plafond, alors qu’elle était auparavant fixée à 20% avec un plafond de 10MDH.

Le directeur par intérim a ajouté que les mesures prises ont contribué à attirer un grand nombre d’investissements étrangers, avec plus d’un milliard de dirhams atteints en 2023, et elles visent à dépasser les deux milliards de dirhams en 2024.

Les missions du CCM

Les missions du Centre Cinématographique Marocain comprennent l’organisation et la surveillance des différentes branches du cinéma, notamment la production, la distribution, l’exploitation, la régulation et le contrôle de la production audiovisuelle, le soutien à l’industrie cinématographique, la promotion du cinéma marocain, et l’archivage du patrimoine cinématographique.

Le Centre offre également des services post-production, gère la cinémathèque, exploite la salle « 7ème Art » à Rabat, organise les festivals du « Film National » et du « Court Métrage Méditerranéen de Tanger », et supervise la coopération internationale dans le domaine cinématographique.

Le Centre délivre des autorisations de tournage, des cartes professionnelles, des visas d’exploitation des films, ainsi que des licences d’exercice pour les producteurs, les distributeurs, et les exploitants de salles de cinéma et clubs vidéo.

De plus, le CCM intervient auprès des autorités civiles et militaires pour faciliter les demandes d’assistance ou les licences complémentaires présentées par les producteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page