Politique

Baitas : le stress hydrique au Maroc exige une gestion très rationnelle des ressources en eau

Le stress hydrique que subit actuellement le Maroc exige une gestion très rationnelle des ressources en eau, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Interrogé lors d’un point de presse à l’issue du Conseil du gouvernement sur les mesures adoptées dans plusieurs provinces du Royaume en vue de prévenir le gaspillage d’eau, M. Baitas a affirmé que la rareté des précipitations a conduit à une mobilisation de l’Exécutif, notant que la sensibilisation constitue l’un des axes privilégiés par le gouvernement pour préserver les ressources hydriques et rationaliser leur utilisation.

Dans ce sens, le ministre a mis en avant le suivi personnel et l’intérêt particulier que SM le Roi Mohammed VI accorde à cette question stratégique, notamment à travers la présidence par le Souverain de séances de travail portant sur l’eau, notant que le gouvernement attache une importance capitale à cette problématique, en mobilisant des ressources financières et humaines conséquentes, et en mettant en place des comités de vigilance au niveau national pour assurer un suivi minutieux et responsable de cette question.

Le gouvernement, a-t-il poursuivi, s’efforce d’accélérer la mise en oeuvre des projets s’inscrivant dans le Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation, qui prévoit la réalisation de plusieurs barrages et l’exploitation optimale de leurs eaux, le dessalement de l’eau de mer, et l’interconnexion des bassins hydriques, à l’instar du raccordement des bassins de Sebou et de Bouregreg, réalisé grâce à une expertise marocaine et dans un laps de temps très court.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page