International

Au moins 10 civils tués dans une nouvelle attaque en RDC

Au moins 10 civils ont été tués lors d’une nouvelle attaque attribuée aux rebelles ADF, affiliés au groupe Etat islamique, menée en plein jour mardi contre une localité du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo, a-t-on indiqué de sources locales.

« Ce matin, les ADF ont fait une incursion dans Mangodomu (dans la commune de Mangina du territoire de Beni), visiblement pour se ravitailler en médicaments et nourriture », a précisé le bourgmestre de Mangina, Emmanuel Kathembo Salamu.

« Ils ont incendié un pavillon du centre de santé, pillé des boutiques et brûlé des maisons », a-t-il poursuivi, ajoutant que « dix personnes ont trouvé la mort dans cette incursion ».

Les ADF (Forces démocratiques alliées) ont attaqué le quartier de Mangodomu « aux environs de 10H00, en pleine journée », a déclaré Muongozi Kakule Vunyatsi, de l’association de la société civile « Forces vives de Mangina ».

Un bilan provisoire fait état de « 10 civils tués dont un malade au centre de santé », où « six motos des infirmiers, la salle de consultation prénatale et une véranda ont été incendiées », a-t-il ajouté.

Le capitaine Antony Mwalushayi, porte-parole de l’armée dans la région, n’a pas confirmé les 10 morts mais souligné que les forces armées de RDC (FARDC) avaient « neutralisé quatre terroristes » et « libéré quatre jeunes filles » qui avaient été kidnappées.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page