Politique

Affaire Badraoui et Karimine : les derniers développements

Dans le cadre de l’approfondissement de l’enquête impliquant à la fois Mohamed Karimine, le président déchu de la commune de Bouznika, et Aziz El Badraoui, l’ancien PDG démissionnaire de la société « Ozone », les éléments de la Brigade Nationale de la Police Judiciaire ont interrogé mercredi 7 février 2024 des fonctionnaires de la commune de Bouznika.

SNRTnews a appris de sources proches du dossier qu’alors que Karimine et El Badraoui étaient placés en garde à vue, ainsi qu’un ingénieur de la commune depuis lundi, un directeur de service (A.M) et un technicien (M.H) ont été entendus.

Ce n’est pas la première fois que des fonctionnaires de la commune sont interrogés, car cela a été fait avant que Karimine, El Badraoui, et l’ingénieur soient renvoyés devant le procureur général de la Cour d’Appel de Casablanca.

Ces individus comparaîtront de nouveau ce jeudi devant le procureur général, après que leur garde à vue ait été prolongée, en attendant la détermination des poursuites à leur encontre.

Pour rappel, la plainte qui les a menés en justice, dont SNRTnews détient copie, a été déposée par deux conseillers municipaux auprès du procureur général en novembre 2022, contre les susmentionnés ainsi que des employés de la commune et des membres du comité d’ouverture des plis, pour « dilapidation de fonds publics et violations financières et administratives ».

Elle documente deux périodes témoignant de violations dans la gestion déléguée de la propreté, la première entre 2010 et 2017, et la seconde après 2017.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page