Politique

La République de l’Union des Comores réitère son soutien indéfectible à la marocanité du Sahara

La République de l’Union des Comores réitère son soutien indéfectible à la marocanité du Sahara et au plan d’autonomie sous souveraineté marocaine comme unique solution sérieuse et pragmatique à ce différend régional, a affirmé mardi, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération international de la République de l’Union des Comores, Dhoihir Dhoulkamal.

« Nous renouvelons notre soutien indéfectible à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc et continuons à soutenir le plan d’autonomie proposé par le Maroc comme unique solution sérieuse et pragmatique à ce différend régional« , a indiqué le ministre Comorien dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, en marge de la Conférence ministérielle de Haut Niveau sur les pays à revenu intermédiaire.

M. Dhoulkamal a rappelé, à cette occasion, que l’Union des Comores a été le premier pays à ouvrir un consulat à Laâyoune, soulignant que « lorsqu’on visite la région et qu’on s’arrête sur le niveau développement réalisé sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, on ne peut qu’encourager et continuer d’appeler le monde à soutenir cette vision pragmatique, qui consiste à mettre en place cette solution qui est la seule à permettre la paix et la stabilité dans la région« .

Il s’est, par ailleurs, félicité des relations denses et fructueuses qu’entretiennent les deux pays depuis un siècle, relevant que l’Union des Comores continuera d’œuvrer de concert avec le Royaume du Maroc afin de hisser le partenariat à un niveau supérieur.

Le chef de la diplomatie comorienne a rappelé, à cet égard, les différentes conventions signées dans les domaines de l’éducation, des nouvelles technologies et des énergies, saluant le Maroc pour avoir été l’un des grands promoteurs et parrains du plan « Comores émergent ».

Au sujet de la Conférence ministérielle de Haut Niveau sur les pays à revenu intermédiaire, le ministre a mis en relief le leadership du Maroc qui va permettre « de parler d’une seule voix pour que la finance et la gouvernance mondiales évoluent afin de nous offrir des solutions qui tiennent compte de nos vulnérabilités« .

Il a relevé, dans ce sens, que cette Conférence a permis aux pays à revenu intermédiaire de se constituer en groupe qui « va aller défendre des solutions communes aux vulnérabilités environnementales et aux crises exogènes et endogènes qui frappent ces pays« .

La Conférence ministérielle de haut niveau sur les pays à revenu intermédiaire se tient lundi et mardi à Rabat, avec la participation de 32 pays, dont de nombreux représentés au niveau ministériel, et de 23 Agences de développement des Nations Unies et autres institutions internationales et régionales.

Placée sous le thème « Solution aux défis du développement des Pays à Revenu Intermédiaire dans un monde en mutation », cette Conférence ministérielle de haut niveau s’inscrit dans le cadre de la Présidence du Royaume du Maroc du Groupe des Amis des pays à revenu intermédiaire dans le cadre des Nations Unies, qu’il assure depuis 2023, et dans la continuité de son plaidoyer en faveur des intérêts des pays en développement, sous la vision clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en faveur d’un multilatéralisme agissant et solidaire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page