Société

Séisme d’Al Haouz : un pont aérien et de nouvelles aides entre le Maroc et les Emirats arabes unis

Disposant d’équipements, de ressources humaines et de logistiques avancées, et sans délai précis pour terminer l’opération, les Émirats arabes unis contribuent aux interventions de terrain, en cours, dans la province d’Al Haouz, à travers une équipe de recherche et de sauvetage quotidienne, en coordination avec les Forces Armées Royales, la Protection Civile et les autorités locales qui déterminent les points d’intervention.

A l’entrée de la commune de Talat N’ Yaacoub, où la plupart de ses maisons se sont effondrées, une équipe d’environ 137 membres, venus en provenance des Émirats, s’engage dans les efforts continus, pour aider les personnes touchées par le tremblement de terre.

Ali Al Mutawa, chef de l’équipe de recherche et de sauvetage des Émirats, a révélé que la contribution de ce pays du Golfe aux efforts du Maroc se fait via un pont aérien, ouvert depuis que les Émirats arabes unis ont décidé de rejoindre le groupe de pays qui voulaient aider le Maroc, ce qui a permis la livraison de tout ce qui est nécessaire pour travailler aux côtés des autorités marocaines.

Samedi 16 septembre 2023, une cargaison de « conteneurs » destinés à l’hébergement de cas urgents, est arrivée via ce pont aérien qui a rejoint Marrakech.

Des cargaisons de vêtements d’hiver et de tentes devraient également arriver en grand nombre, comme l’ont confirmé les responsables de l’équipe des Émirats arabes unis.

Il existe également le Qatar, l’Espagne, la Grande-Bretagne et certains groupes de volontaires internationaux sur le terrain dans la province d’Al Haouz.

Ce pont liant le Maroc aux Emirats arabes unuis a permis à l’équipe d’intervention émiratie de fournir tout le nécessaire, puisqu’elle dispose d’une équipe médicale spécialisée dans le soutien psychologique, de tentes pour les opérations et les interventions, de 22 chiens dressés pour retrouver les cadavres, d’ambulances et de gros camions d’intervention, et d’un personnel équipé spécialisé dans le transport vers là où il y a destruction, afin d’en extraire les supposées victimes.

Le principal responsable du camp a expliqué que les équipes d’intervention des Émirats arabes unis travaillent en alternance 24h sur 24, pour assurer la continuité de la mission, tout en soulignant que l’équipe restera sur le terrain, jusqu’à ce que les autorités compétentes, soient sûres de la fin de la mission.

Les équipes émiraties se mobilisent après avoir connu les points qui doivent être atteints, par les Forces armées royales et les autorités locales, où il y a une coordination quotidienne continue.

Les responsables de l’équipe émiratie ont fait savoir que les équipes d’intervention parviennent à atteindre les « Douars » isolés à pied et en escaladant les montagnes. Lorsqu’un groupe revient, un autre groupe se mobilise afin que le travail se déroule donc 24h/24. Le même responsable a souligné que le travail de l’équipe émiratie s’effectue en lien avec l’ambassade émiratie au Maroc.

Selon une déclaration du chef de l’équipe de recherche et de sauvetage des Emirats accordée à SNRTnews, des opérations de recherche des victimes sont actuellement en cours, et un pont d’aide a également été lié avec la Fondation Mohammed V de Solidarité pour atteindre les personnes touchées.

De son côté, le général de brigade Khaled Hamad Mohammed Al Marri, de l’équipe émiratie, a affirmé que la coordination se fait à travers une réunion avec les autorités marocaines, afin que les tâches soient déterminées et que tous les scénarios soient élaborés.

Il a aussi souligné qu’il est difficile d’atteindre les zones montagneuses, mais que l’équipe compte sur des chiens dressés et sur l’expérience de ses membres, car les chiens sont utilisés en fonction de la nature de la zone spécifique.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × quatre =

Bouton retour en haut de la page