International

L’Union africaine condamne fermement les violences au Sénégal et appelle à leur cessation immédiate

L’Union africaine (UA) a condamné fermement les violences au Sénégal et appelé à leur cessation immédiate.

Dans un communiqué, le Président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, a affirmé « suivre de très près les événements au Sénégal, les violences ayant provoqué morts d’hommes en particulier », tout en condamnant fermement de telles violences et appelant à leur cessation immédiate.

M. Moussa Faki Mahamat a « appelé tous les acteurs politiques à observer la plus grande retenue et à éviter de tels actes qui ternissent le visage de la démocratie sénégalaise dont l’Afrique a toujours été fière ».

Le président de la Commission de l’UA a également appelé au « respect du droit des citoyens à exercer leurs droits de liberté d’expression et de manifestation, incitant instamment tous les citoyens à respecter l’ordre et la force de la loi ».

Il a invité tous les acteurs à privilégier les voies du dialogue pour surmonter toutes leurs divergences quelles qu’elles soient.

Des violences ont éclaté à Dakar et dans d’autres villes du Sénégal après que la chambre criminelle du tribunal de grande instance de Dakar ait rendu jeudi son verdict dans l’affaire Sonko-Sarr, condamnant l’opposant Ousmane Sonko à deux ans de prison ferme pour « corruption de la jeunesse ».

Cette condamnation a déclenché une vague de protestations à travers le pays menées par les partisans de Sonko qui se sont affrontés aux forces de l’ordre et procédé à la destruction de biens publics et privés et aux saccages.

Selon le ministre de l’Intérieur, Antoine Diome, ces violences ont fait neuf morts à Dakar et à Ziguinchor (sud).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − 10 =

Bouton retour en haut de la page